On commence la distanciation sur les plages

On commence la distanciation sur les plages (photos+vidéo)

On commence la distanciation sur les plages

Des essais dans plusieurs villes du monde

AFPLa station balnéaire de Bacino Grande à Porto Cesareo dans les Pouilles, en Italie, prévoit sa réouverture.MYRIAM LEFEBVRE Jeudi, 30 avril 2020 17:24MISE À JOUR Jeudi, 30 avril 2020 17:24

Plages sectionnées en Italie, fête sur les balcons en Suisse, terrasses repensées en Lituanie: des villes du monde entier déploient des initiatives ingénieuses pour pallier la crise de la COVID-19 à l’approche de la saison estivale. De quoi inspirer le Québec et la mairesse de la Ville de Montréal, Valérie Plante, qui dit aussi travailler sur un «plan estival» de déconfinement.  

Plages plexiglas en Italie  

Près de Modène, en Italie, pays européen le plus touché par la pandémie, la compagnie Nuova Neon Group 2 a imaginé des boîtes de plexiglas pour sectionner les plages et éviter la propagation du virus auprès des vacanciers.  

Si certains craignent que ces plexiglas n’émettent trop de chaleur, d’autres plagistes n’hésitent pas à repenser leur aménagement. Dans la région des Pouilles, au sud de l’Italie, le propriétaire de Bacino Grande délimite des espaces au moyen de cordons et de parasols. Le plan de déconfinement du gouvernement italien laisse entrevoir une réouverture possible des plages en juin.   

Selon une étude réalisée dans cette région, les stations balnéaires italiennes pourraient enregistrer une perte de 30 milliards d’euros cet été due à un accueil en moins de 45 millions de touristes.   COURTOISIELa compagnie Nuova Neon Group 2 a imaginé des boîtes de plexiglas pour sectionner les plages en Italie.
COURTOISIELa compagnie Nuova Neon Group 2 a imaginé des boîtes de plexiglas pour sectionner les plages en Italie.

Terrasses à ciel ouvert en Lituanie  

À Vilnius, la capitale de la Lituanie, les autorités locales ont repensé le concept des terrasses de sa vieille ville, où l’on ne peut respecter la distanciation sociale. Les cafés et les restaurants pourront s’installer gratuitement sur l’espace public de 18 lieux, dont la cathédrale, pour servir leur clientèle avec un plus grand espacement.   

Selon les informations du «Guardian», plus de 160 restaurateurs du quartier ont déjà déposé leur demande pour prendre part au projet. En Lituanie, les cafés et les restaurants peuvent rouvrir cette semaine, selon des normes strictes qui évitent la propagation du virus.   

Là-bas, les autorités ont aussi remis des chèques-cadeaux aux professionnels de la santé valables dans les cafés et les restaurants pour les remercier de leurs efforts soutenus.   

AFPL’espace public situé devant la cathédrale de Vilnius, en Lituanie, durant le confinement découlant de l’épidémie de la COVID-19. (Photo de PETRAS MALUKAS / AFP)

Fête des balcons en Suisse  

Si la traditionnelle Fête de la musique ne peut avoir lieu en Suisse cette année, l’organisateur événementiel Genève Agenda a repris le flambeau et propose désormais une grande fête sur les balcons de la ville le 21 juin. Les Genevois pourront célébrer l’arrivée de l’été et diffuser de la musique de leur balcon, en s’assurant bien sûr de respecter leurs voisins. De quoi consoler les mélomanes et adeptes de festivals!   

Distributeurs de masques en Allemagne et en Pologne  

À Varsovie, en Pologne, et à Berlin, en Allemagne, où le port du masque est obligatoire dans les lieux publics depuis quelques semaines, des machines distributrices de masques ont été installées, notamment dans les transports en commun. Les passants peuvent donc se procurer leur protection faciale au coût de 2 euros et sauter dans le métro.   

L’initiative devrait aussi être imitée en Belgique, où l’on prévoit installer des distributrices dans quelques gares de train.   AFPUn homme achète un masque dans un distributeur automatique de protection faciale situé dans une station de métro de Berlin, en Allemagne, le 27 avril 2020. (Photo par Odd ANDERSEN / AFP)

Des pistes cyclables élargies en France  

Plusieurs villes d’Europe, dont Milan (Italie) et Budapest (Hongrie) qui craignent de voir leurs citoyens prendre la voiture au détriment des transports en commun, misent sur un plan d’aménagement de pistes cyclables.   

En France, un plan de 20 millions d’euros est aussi prévu à travers le pays pour améliorer le réseau de pistes cyclables. Un montant de 50 euros est même offert à ceux et celles qui feront la mise au point de leur vélo.   AFPDes livreurs à vélo passent devant la cathédrale de Milan, désertée en raison de la pandémie de la COVID-19. (Photo par Piero Cruciatti / AFP)

Des pancartes «Surf and Go» en Australie  

Avec l’assouplissement des mesures de confinement en Australie, les surfeurs peuvent désormais se réapproprier les vagues…mais pas la plage.   

Des pancartes «Surf and Go [surfez et partez]» ont été installées sur la célèbre plage de Bondi Beach, notamment, pour éviter les risques de contamination. Pour le moment, les amateurs de bronzage et de sable blanc ne peuvent toujours pas s’allonger ou se balader à la plage. Et les surfeurs respectent cette mesure, de peur de ne plus pouvoir pratiquer leur sport de prédilection.   

Du fumier dans les parcs en Suède  

À Lund, l’une des villes universitaires les plus importantes de Suède, les autorités répandront du fumier dans les parcs pour décourager ses habitants de célébrer la traditionnelle «nuit de Walpurgis» et de violer les restrictions liées à l’épidémie.   

Sur Facebook, le maire de Lund, Philip Sandberg a expliqué faire une pierre deux coups: «Passer la nuit de Walpurgis dans un parc qui pue le fumier de poule […] n’est pas une expérience agréable. Par contre, c’est bon pour les pelouses, puisque cet engrais contient beaucoup de phosphore et d’azote, donc nous aurons un très beau parc cet été».  AFPUn ouvrier suédois présente le fertilisant utilisé dans les parcs de Lund pour décourager les citoyens de célébrer la nuit de Walpurgis, le 30 avril 2020. (Photo par Johan NILSSON / TT News Agency / AFP)

On commence la distanciation sur les plages

Recent Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *