10 choses pour faire suer le monde dans un avion!

10 choses pour faire suer le monde dans un avion!

10 choses pour faire suer le monde dans un avion!

angry woman in plane

Crédit : aslysun/Shutterstock.com

Quand tu prends l’avion, tu ne le prends pas seul et toi ainsi que les centaines d’autres passagers qui vont aussi monter à bord seront là pour un bon petit boutte. Question de préserver la zénitude du monde qui t’entoure, v’là 10 choses que tu ne devrais jamais faire.

#1  N’incline pas ton siège

Oui, je sais, c’est long, trois, quatre, six heures de vol vers le Sud. Mais ce qui est encore plus long, c’est d’être pris derrière quelqu’un qui a décidé de canter son siège et de ne même plus pouvoir disposer de ses trois pouces et quart d’espace habitable ni de sa tablette pendant tout le long du trajet.

Ceci étant, si tu veux faire bien suer la personne derrière toi, incline ton siège et si tu veux t’assurer qu’elle t’en veuille jusqu’à l’arrivée, incline ton siège même si tu n’as aucune intention de dormir.

#2  Garde tes coudes chez vous

Un banc d’avion, ce n’est pas large et c’est tentant de t’accouder de part et d’autre pour gagner un brin d’espace. L’affaire, c’est que ton coude qui déborde chez le voisin le limite dans le peu de place qu’il mérite autant que toi pour vivre les prochaines heures. Penses-y.

#3  N’applaudis pas à l’atterrissage

Une bonne barge de Québécois applaudissent quand l’avion atterrit. À ce sujet, voici deux faits bons à savoir. Numéro un : pour la plupart des vols vers le sud, les pilotes ne conduisent pas; ils enclenchent seulement un programme qui assurera le vol sur le pilote automatique.

Autrement dit et sans vouloir minimiser la tâche du pilote, quand tu l’applaudis, dans les faits, tu l’acclames parce qu’il a pesé sur un piton. Numéro deux : les Québécois sont les seuls gens qui applaudissent les pilotes. Je dis ça de même.

#4  N’essaie pas de dépasser le monde à l’embarquement

Tu joues du coude pour embarquer le plus rapidement possible dans l’avion ? Slaque ça. Non seulement tu brûles ton gaz pour rien parce que tout le monde va partir en même temps, que tu sois le premier ou le dernier rentré dans l’appareil, mais en plus, tu te magasines une couple d’ennemis avec lesquels tu vas voler une bonne couple d’heures.

#5  Quand l’avion arrive à l’aéroport, reste donc assis

T’as le feu au derrière après plusieurs heures de vol pis je te feel, mais ça ne sert à rien de te lever dès que le voyant des ceintures s’éteint; y’en a encore pour une bonne dizaine/quinzaine de minutes avant que l’équipage puisse ouvrir la porte. Prends ça cool.

#6  Mets du désodorisant

Que tu en sois fan ou non, merci de te badigeonner le dessous de bras de désodorisant. Être assis à trois pouces d’un inconnu qui pue, c’est plate.

#7  Traîne de la gomme

Si tu voyages avec du monde à qui tu risques de t’adresser pendant le vol, traîne-toi de la gomme parce qu’après une couple d’heures de vol, tu pues de la gueule. Je ne sais pas si c’est l’altitude ou juste le temps qui passe qui est responsable de ta mauvaise haleine mais encabanés comme on l’est dans un avion, tu la projettes exposant mille et ça se peut que ton voisin préfère faire semblant de dormir que de t’écouter parler, qu’il te connaisse ou non.

#8  Mets des écouteurs

Dans les faits, t’as pas le choix parce que les compagnies aériennes l’oblige mais trop souvent, y’a un comique qui écoute un film sur sa tablette sans écouteurs pis ça, c’est non, même si c’est un enfant parce que le gars à un pied en avant de toi n’a pas forcément le goût d’écouter Peppa Pig pendant quatre heures.

#9  Ne te saoule pas

Tu t’en vas à Cuba pis tu feel festif ? Je te comprends. Sauf que c’est pas une raison pour empester l’alcool, menacer de tomber sur le pauvre monde dans l’allée ni faire des commentaires douteux avec ta gueule molle. Fais-moi le plaisir de faire ça quand tu seras rendu à destination. Au moins, de même, le monde qui n’a pas envie de subir les conséquences de ta brosse va pouvoir se sauver.

#10  Sois fin et tolérant

Avec le personnel. Avec les autres passagers. Rappelle-toi que si ce n’est pas évident pour toi de partager ton espace vital avec autant de gens pendant autant de temps, ça ne l’est pas plus pour toutes les autres personnes à bord.

Merci là.

10 choses pour faire suer le monde dans un avion!

Recent Posts